Arthrose

Le traitement

Lors des poussés congestives (douleurs aigues, crises, gonflements articulaires), la mise au repos partielle de l'articulation est indispensable : utilisation d'une canne pour l'arthrose des membres inférieurs, port d'un collier ou d'un lombostat pour l'arthrose cervicale ou lombaire.

Les analgésiques, l'aspirine, les anti-inflammatoires et les infiltrations de corticostéroïdes peuvent être proposés. On associe le les poches de glace sur l'articulations.

La visco supplémentation ou infiltrations de gel d'acide hyaluronique dans les articulations est un excellement traitement de fond et qui a une action préventive de l'aggravation arthrosique. 

La crise passée, si l'épaisseur du cartilage est suffisante, l'articulation retrouve souvent une fonction meilleur. Il faut cependant éviter tout traumatisme et surmenage susceptibles de déclencher une nouvelle poussée. Cela passe parfois par un régime amaigrissant, pour diminuer le poids superflu supporté par les articulations.

L'apparition de douleurs en rapport avec l'arthrose ou de crises de douleurs aigues doit conduire le patient à consulter et le médecin à envisager une prise en charge de long terme sur un plan thérapeutique, conseils et préventif. Il ne faut pas négliger la surveillance et la prévention dès lors que le diagnostic d'arthrose est porté même si le premier épisode douloureux cesse spontanément ou si le premier traitement a soulagé l'articulation car la récidive et l'aggravation sont la norme en matière d'arthrose.

LE TRAITEMENT EST LE PLUS SOUVENT MEDICAL, FONCTIONNEL ET PREVENTIF EN CAS DE DECOUVERTE D'ARTHROSE

LE TRAITEMENT CHIRURGICAL SERA ENVISAGE EN CAS D'ECHEC DU TRAITEMENT MEDICAL ET PREVENTIF OU DANS LES ATTEINTES SEVERES DECOUVERTES D'EMBLEE

Les malformations articulaires peuvent être opérées chirurgicalement (ostéotomie) à ce stade. L'entretien d'une bonne musculature compense, en partie, le mauvais état articulaire. Le thermalisme, la physiothérapie, les semelles orthopédiques peuvent également être utiles.

Quand le cartilage est complètement détruit et que l'arthrose entraîne une impotence fonctionnelle importante, on a recourt à une arthroplastie ou prothèse (chirurgie de remplacement articulaire) (prothèse de genou, prothèse de hanche, prothèse d'épaule) ou, plus rarement, à une arthrodèse ( soudure chirurgicale d'une articulation).


 

Article rédigé par le Docteur David Cattan Chirurgien spécialiste du Genou (Paris)